Zoom sur... hypnose et phobies

Les phobies peuvent vous gâcher la vie. Comprenez comment se forme une phobie et en quoi l’hypnose peut vous aider, voire vous changer la vie !

Comprendre les phobies : retour à la préhistoire…

Les phobies sont à l’origine une réaction de protection de notre cerveau reptilien (celui censé nous protéger à l’époque contre les attaques des dinosaures…). Face à un danger, il ne connait que trois attitudes : l’attaque, la fuite ou le figement. Transposé dans notre monde actuel, si l’on met de côté l’attaque (peu efficace ou contraire à nos valeurs) et le figement (réaction extrême de terreur, à l’efficacité limitée), cela nous conduit à fuir les situations qui peuvent présenter un danger. C’est utile pour des situations mettant notre vie en péril. Mais dans le cas des phobies, tout est amplifié : notre cerveau exagère la gravité potentielle du problème, ce qui entraine une réaction elle aussi exagérée.

Et c’est un processus qui s’auto-entretient (ce que l’on appelle une boucle réflexe dans le cerveau) : puisque la situation problématique a été évitée, du fait de la fuite, c’est donc que le risque initial devait être bien réel ! Le cerveau comprend qu’il doit renforcer cette peur, voire l’étendre à d’autres déclencheurs similaires, pour bien protéger la personne. Ainsi un enfant ayant été malade une première fois en voiture, sera extrêmement sensible à tout ce qui le ramène à cette première expérience : il sera malade rien qu’en sentant l’odeur du cuir neuf de la voiture !

Il est donc important d’agir pour casser ce cercle vicieux.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’il suffit parfois d’une simple petite brèche pour que tout ce faux système de défense s’écroule.

Lieu de consultation : 

Paris 15ème (23 rue Jean Daudin)

Prix d’une séance : 70€, réglable par chèque, virement, lydia, espèces.

Pourquoi l’hypnose est efficace pour lutter contre les phobies ?

Parce qu’on recherche une solution, pas forcément à comprendre l’origine du problème

S’il est vrai que l’hypnothérapeute peut aider la personne à explorer les causes inconscientes de sa phobie, l’objectif principal sera de travailler sur les symptômes et les réactions émotionnelles et

comportementales associées à la phobie, afin d’aider la personne à surmonter cette peur. L’approche la plus appropriée dépendra de la situation de chaque personne et du travail thérapeutique qu’elle souhaite entreprendre.

Parce qu'on agit au niveau inconscient

Même si de façon consciente, on sait que notre réaction est disproportionnée, on ne peut pas se raisonner et régler le problème à ce niveau conscient. C’est donc au niveau inconscient qu’il faut agir.

La peur est souvent enracinée profondément au niveau inconscient. En effet le cerveau, croyant qu’il en va des intérêts vitaux de la personne, ne peut pas prendre le « risque » que la partie consciente vienne bloquer une réaction inconsciente spontanée déclenchée en protection face à l’apparition de l’objet phobogène.

Le conscient est toujours « à la traîne » de l’inconscient…

Il a été scientifiquement observé qu’un influx nerveux inconscient précède toujours de quelques millisecondes une action consciente ! Cet effet est connu sous le nom de « décalage de l’effet d’intention » (voir les travaux de Benjamin LIBET). Il décrit le décalage temporaire entre le moment où le cerveau prépare une action consciente et le moment où cette action est effectivement réalisée.

Des études en imagerie cérébrale ont montré que, avant même que la personne ne soit consciente de vouloir effectuer une action, son cerveau a déjà commencé à préparer cette action. Ce décalage de l’effet d’intention est considéré comme une preuve de l’importance de l’inconscient dans la prise de décision et l’action.

Ce phénomène peut aider à expliquer pourquoi nous avons souvent l’impression d’agir sans réfléchir, ou sans contrôle conscient, et pourquoi il peut être difficile de changer nos comportements et nos habitudes en utilisant simplement la volonté consciente. Il montre également pourquoi l’hypnose peut être efficace pour travailler sur les causes inconscientes des comportements ou des émotions, afin d’aider les gens à surmonter les phobies et habitudes indésirables.

C’est rapide et durable.

Dans certains cas, les symptômes de la phobie peuvent être considérablement réduits ou même complètement disparaître après une ou deux séances d’hypnose. Et cela même quand la phobie est installée depuis des années.

Les effets des séances sont en général durables. Et si on peut parfois constater une atténuation de l’effet dans le temps, une séance de « rappel » peut venir booster l’effet.

Il est important de noter que l’hypnose n’est pas une solution miracle pour toutes les phobies et que d’autres formes de thérapie (telle que la thérapie comportementale) peuvent être plus appropriées pour certaines personnes.