Zoom sur ... hypnose et chirurgie des yeux au laser

Pourquoi on peut ressentir de la peur avant une opération des yeux ?

Notre cerveau abrite deux co-locataires parfois conflictuels : l’ensemble « cerveau reptilien / limbique », et le néocortex.

Le néocortex, le petit dernier dans la grande chaîne de l’évolution, est le siège de notre conscient, de nos réflexions, c’est notre cerveau « raisonnable ». Quant à l’ensemble « reptilien/limbique », il était déjà présent dans le cerveau des dinosaures (plusieurs dizaines de millions d’années avant que nous n’apparaissions) et régit nos automatismes de vie (respiration, battements cardiaques, fonctionnement de tous les organes), mais aussi nos émotions, nos souvenirs, nos peurs. C’est le cerveau « primitif ». Extrêmement puissant, même si assez rudimentaire, son but principal est de nous maintenir en vie.

Les peurs, et notamment celle que l’on peut ressentir dans le cadre d’une opération de chirurgie des yeux, ont leur siège au niveau primitif, inconscient. Quand l’organisme croît que l’œil est en danger, même si raisonnablement on sait que c’est pour aller mieux ensuite, la réaction est instinctive : il faut protéger l’organe de la vue ! Les croyances et dictons populaires (« la prunelle de mes yeux », « je suis aveuglé par telle chose ou untel »…) ne font que renforcer ce phénomène.

De nombreux patients peuvent être très nerveux ou appréhensifs à l’idée de subir une chirurgie et certains vont même jusqu’à différer ou annuler une opération qui pourrait leur apporter un grand confort de vie, tellement l’appréhension est vive.

L’hypnose peut vous accompagner dans ce parcours et vous aider à réduire cet état d’anxiété !

Lieu de consultation : 

Paris 15ème (23 rue Jean Daudin) 

Prix d’une séance : 70€, réglable par chèque, virement, lydia, espèces.

Comment se déroule une opération de chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive vise à corriger les défauts visuels courants tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Pendant cette opération, également connue sous le nom de LASIK (Laser-Assisted in Situ Keratomileusis), le chirurgien ophtalmlogique va s’aider d’ un laser pour remodeler la cornée.

L’opération comprend plusieurs phases :

La Consultation pré-opératoire : avant l’intervention, le chirurgien ophtalmologiste effectuera une évaluation complète de vos yeux pour déterminer si vous êtes un bon candidat pour la chirurgie au laser et prendra les mesures adéquates. Il vous expliquera le déroulement de l’intervention, les risques et les avantages, ainsi que les soins postopératoires.

Préparation : Le jour de l’intervention, des gouttes anesthésiantes sont instillées dans les yeux pour éviter toute douleur ou inconfort pendant l’intervention. Les gouttes anesthésiantes sont très efficaces. Vous percevrez toujours le contact, mais vous ne ressentirez aucune douleur. On pourra également vous proposer un sédatif léger pour vous détendre.

Puis vous serez placé en position allongée sous une machine laser. L’œil étant insensibilisé, un dispositif permettant de maintenir les paupières ouvertes (« blépharostat ») sera installé pour faciliter l’intervention.

En général, l’intervention se déroule en deux phases (sur deux machines laser successives). Une première phase pendant laquelle vous ressentirez un contact entre la machine et votre œil, sans ressentir aucune douleur, puis une série d’impulsions laser pendant une dizaine de secondes. A l’issue de cette phase, qui se répète sur les deux yeux, l’impression visuelle sera de voir tout flou ce qui est tout à fait normal.

Puis vous serez installé sous une deuxième machine pour la deuxième phase. On procèdera à la désinfection de la zone autour de l’œil et un champ opératoire sera installé. Puis vous devrez fixer un point lumineux et rester immobile pendant la phase d’action du laser qui dure de 10 à 20 secondes. Il est normal de pouvoir sentir une odeur de brulé pendant ces phases, ainsi que de voir des flashs lumineux brefs.

En fin d’intervention sur un oeil, le chirurgien lavera votre cornée, puis procèdera de même avec l’autre œil. Au total vous aurez passé une quinzaine de minutes dans le bloc opératoire.

Soins postopératoires : après l’intervention, des gouttes oculaires seront administrées pour aider à la guérison et prévenir les infections. Le patient devra éviter de frotter les yeux et suivre les instructions du chirurgien pour les soins postopératoires. Il est normal d’avoir une sensation de corps étranger (grains de sable) après l’intervention. Cette sensation disparait en hydratant les yeux régulièrement. Des larmes artificielles vous seront prescrites contre les yeux secs.

Les interventions de chirurgie réfractive au laser sont ambulatoires et ne nécessitent pas d’hospitalisation. Les patients peuvent rentrer chez eux le jour de l’intervention. Il est important de suivre les instructions du chirurgien pour minimiser les risques de complications et assurer une guérison rapide et efficace.

En quoi l’hypnose peut aider ?

L’appréhension que l’on peut ressentir avant une opération des yeux étant logée au niveau inconscient, il est impossible de la raisonner d’un point de vue conscient.

Des études (voir les travaux de Benjamin LIBET sur « le décalage de l’effet d’intention ») ont en effet montré qu’un influx nerveux inconscient précède toujours de quelques millisecondes une action consciente. Cela explique qu’il est très difficile, voire impossible de raisonner consciemment une peur primitive. On arrive toujours trop tard !

D’où l’utilité d’aller travailler au niveau inconscient, là où l’hypnose agit.

L’hypnose sera utilisée, notamment grâce à des techniques de visualisation, de

suggestions positives, préalablement à l’intervention pour aider les patients à se détendre et à réduire leur anxiété.

Il peut être envisagé également l’apprentissage de l’autohypnose pour aider les patients à se concentrer sur un état de relaxation pendant l’opération elle-même, afin de rester bien immobile pendant la phase de traitement, et optimiser ainsi le déroulé de l’opération.

Il est important de noter que l’hypnose ne remplace pas l’anesthésie locale ni ne modifie les procédures chirurgicales elles-mêmes. L’hypnose est simplement un outil supplémentaire qui peut être utilisé pour aider les patients à se détendre et à se concentrer sur un état de relaxation pendant la procédure.

Si vous envisagez une chirurgie des yeux au laser et que vous souhaitez utiliser l’hypnose pour réduire votre anxiété et vous aider à vous détendre, parlez-en à votre ophtalmologiste ou à un praticien spécialisé dans l’hypnose qui sauront vous conseiller.

Combien de séances sont recommandées avant une intervention ?

Le nombre de séances d’hypnose recommandées avant une chirurgie des yeux au laser peut varier en fonction de l’individu, de son niveau d’anxiété et de ses besoins personnels. Certains patients peuvent avoir besoin de plusieurs séances d’hypnose avant de se sentir suffisamment détendus et confiants pour subir la procédure, tandis que d’autres peuvent n’en avoir besoin que d’une ou deux.